Créé en 2006, Hiks est un incontournable de la scène bretonne. En mêlant, musique traditionnelle, rock, rock, dub et sons électro, les musiciens de HIKS impose un genre nouveau. Les arrangements signent la carte d’identité du groupe et donnent aux morceaux des couleurs éclatantes. Gaël Lefévère (bombarde) s'entoure de Pierre Droual au violon (Skeduz), Yann Le Gall à la guitare (Pevar Den), Stephane De Vito à la basse (Ar Re Yaouank) et Benoit Guillemot à la batterie (Freedom For King Kong).

Leurs 4 albums, Drum’n Breizh, Fig 2 et Boson et les covers de Malicorne, les ont conduit à se produire sur les scènes des plus grands festivals de Bretagne et d’ailleurs. Leur  ambition est de faire danser encore et toujours avec cette énergie provocante et revitalisante qui les caractérise.

Gaël  Lefevere



Frappant à la porte de sonneurs de bombarde renommés, c'est sa rencontre avec Hervé Le Lu (Carré Manchot, Kejaj) qui sera décisive pour son avenir puisque ce dernier ne lui enseigne pas seulement la bombarde, il croit en ses projets et l'aidera par la suite à évoluer dans la musique bretonne.

En 2006, il créé avec Yann Harscoat, le groupe HIKS.

Le but de ce talabardeur aux influences diverses, de Moussorgski, Carl Orff, Carré Manchot à Parabellum, Prodigy et Marylin Manson, est alors de turbocompresser le Fest-Noz

Pierre  Droual

 

Pierre a étudié le violon avec Jean-Pierre Andrieux et Frédéric Bouley et débute en Fest Noz avec Skrijus et son compère Julien Danielo en 2000 avec qui il créera également le groupe Komisser Socrate, 6 ans plus tard.

Début 2007, Il intègre le groupe Hiks et fonde en parallèle "Dièse 3", un trio de musique bretonne contemporaine avec Etienne Camaret et Antoine Lahay.
En 2008, il fera quelques dates avec le groupe SKEDUZ, et le projet de Jerry Cornic (SKOLKOZH).

En 2009, résidence de création avec "Dièse 3", le chanteur Y.F. Kemener et le violoncelliste Aldo Ripoche.
Il créé cette année un projet de World électrique avec la chanteuse indienne Parveen Khan sous le nom de Nirmaan,
Parallèlement à ces expériences, il obtient une licence de musicologie en 2008, et étudie la musique improvisée au conservatoire de Rennes.

 

​Yann   Le  Gall



D'origine parisienne, c'est ado qu'il arrive en Bretagne. Il est rapidement bercé dans la culture bretonne et découvre des groupes comme Gwerz, Barzaz et le phénomène des "Fest Noz" avec Ar Re Yaouank,…
Il formera Avel Gorn, sa première expérience en Fest Noz en 1998 et partira directement arpenter les routes de Bretagne.

Il effectue par ailleurs un remplacement en 2001 dans Pevar Den et intègrera le groupe en 2002. C'est cette même année qu'il formera un trio avec Maodez Arc'hant et le trompettiste rennais, Nounours.
La fusion de ce projet avec le trio Pienza lui offrira une série de concerts qui lui laissera des marques indélébiles et ouvrira ses oreilles aux mesures composées, asymétriques et à des modes nouveaux. 
Bercé également par le rock, il continue ses explorations musicales…



​Stéphane  De  Vito



Arrivé en Bretagne en 1989, après quelques années passées avec de nombreux groupes (hard-rock, heavy-métal, rock) du territoire de Belfort, il jouera et enregistrera, pendant une vingtaines d'années, au sein de divers groupes et pour divers artistes de Bretagne:

Ar Re Yaouank, Guichen Quartet, Mickaël Guerrand, David Pasquet Group, Celtic Procession de Jacques Pellen, Pat O'May, Lokarn, Titom, etc…

En 2002, Stef participe au développement, avec une association locale, d'un studio d'enregistrement.
Il travaille à divers enregistrements, dont la réalisation de l'album "Pakit Holl" du groupe Startijenn qui obtiendra le prix "produit en Bretagne" en 2009 dans la catégorie musique Trad'.

En 2009, il intègre le groupe HIKS, enregistre et mixe l'année suivante le deuxième album, Fig.2

 

 

Benoît  Guillemot

Batteur autodidacte, élevé au Rock n' Roll et à la soul, il passe très vite au punk et se fait les oreilles dans les bistrots, qu'il écume avec diverses formations, tantôt fusion, tantôt Rock/chanson.
Quelques années plus tard, il rejoint Freedom For King Kong pour 3 ans de route et un 4ème album.
Quelques incursions dans le Hip-Hop acoustique de Blablastar, puis il enchaîne avec ses amis dubbers du Tcha K Fédérateur pour le 2ème album.
S'installant ensuite en centre-Bretagne, il s'adonne au métissage avec Aodan.
Depuis toujours absorbé par les séquenceurs, consoles de mixage, et autres ordinateurs, il se penche du côté technique et revient à la musique par la face électronique…
Il rejoint HIKS en 2012…